3 QUESTIONS à l'UICN

posté le lundi 5 octobre 2020
3 QUESTIONS à l'UICN

3 QUESTIONS à Freddy REY, Directeur de recherche Irstea, animateur du groupe de travail de l’Astee, et Président du groupe de travail de l’UICN France sur les Solutions fondées sur la Nature

 

Comment définiriez-vous le concept des solutions fondées sur la nature?

Les solutions fondées sur la nature correspondent à des applications de projets co-bénéfices, avec un gain pour la biodiversité et un gain pour la société. Parmi ces derniers, on peut citer la lutte contre les changements climatiques, la réduction des risques naturels, l’amélioration de la santé, la sécurité alimentaire, l’approvisionnement en eau ou le développement socio-économique.

 

Quels sont les intérêts des SFN face aux enjeux de la gestion de l’eau ?

Appliquer une SFN, c’est faire coup double lorsqu’on agit en faveur de la biodiversité. En réponse aux enjeux de la gestion de l’eau, on peut ainsi envisager, par exemple, à la fois une restauration écologique de milieux dégradés et une protection des biens et des personnes. Une telle démarche est celle qui est attendue pour l’application de la compétence GEMAPI, qui comprend la gestion des milieux aquatiques (GEMA) et la prévention des inondations (PI).

 

Vous intervenez sur la journée thématique « Et si la nature était la solution », que pensez-vous apporter à cet événement ?

Je crois aux approches multi-bénéfices faisant appel à la nature dans les projets d’aménagement, qu’ils soient en milieu urbain, péri-urbain ou rural. C’est un enjeu majeur aujourd’hui des collectivités, à l’heure de la transition écologique tant annoncée. Une telle transition ne peut s’envisager sans considérer tous les autres domaines que celui de l’écologie : l’économie, l’urbanisme, les mobilités… C’est le message fort que je souhaiterais apporter pour cette journée thématique.

 

Retrouvez Freddy Rey sur la table ronde introductive à 10h le 15/10