3 questions à Robert MEDINA, Vice-Président Toulouse Métropole

posté le jeudi 7 janvier 2021
3 questions à Robert MEDINA, Vice-Président Toulouse Métropole

3 questions à Monsieur Robert MEDINA, Vice-Président en charge de l’eau et de l’assainissement à Toulouse Métropole, et intervenant sur la séance plénière de CYCL’EAU Toulouse Occitanie Live, mercredi 13 Janvier à 16h sur la chaîne YouTube de CYCL’EAU

 

CYCL’EAU : Toulouse Métropole a accepté d’être partenaire du salon Cycl’eau à Toulouse, pouvez-vous nous dire en quelques mots quelles ont été vos motivations ?

Robert Médina : La participation de Toulouse Métropole à un tel évènement va permettre aux acteurs de l’eau du Sud-Ouest, de se rencontrer et ainsi :

- de redynamiser la politique de l'eau à l'échelle locale ;

- d’engager un partenariat fort avec les partenaires tels que notamment l’Agence de l'Eau Adour Garonne et la Région Occitanie ;

- de développer un outil de rencontre entre les collectivités organisatrices, le tissu économique local spécialisé et les associations concernées par les questions de l’eau. 

- d’asseoir le positionnement stratégique du volet « Eau » dans la politique générale de la collectivité.

 

CYCL’EAU : Toulouse Métropole est un territoire en pleine expansion depuis de nombreuses années et son urbanisation est galopante. Quelles sont les actions menées par la collectivité pour la maîtrise des eaux pluviales ?

Robert Médina : Cette question d’accompagnement de l’urbanisation du territoire métropolitain, est au cœur des réflexions de la Direction du Cycle de l’Eau depuis de nombreuses années déjà. Ainsi, elle s’est dotée d’un service spécifique qui suit tous les projets d’aménagement sur le territoire de la Métropole, de la construction d’une maison individuelle à la construction de Zones d’Aménagements Concertées. Les agents de ce service accompagnent tous les porteurs de projets, dès la phase de l’autorisation d’urbanisme, afin qu’ils intègrent la gestion des eaux de pluie et de ruissellement le plus en amont possible. Ils participent ainsi à la réduction des volumes et des débits d’eaux pluviales collectés par les réseaux publics puis rejetés au milieu naturel. Nos agents permettent donc grâce à leur accompagnement et leurs conseils le développement d’une gestion des eaux de pluie et de ruissellement de plus en plus pointue. En une quinzaine d’année, la collectivité est passée d’une gestion « tout tuyau » à une intégration des techniques alternatives pluviales, pour parvenir aujourd’hui à la promotion d’une gestion intégrée des eaux pluviales au sein des projets d’aménagement.

 

CYCL’EAU : Changement climatique, épisodes pluvieux toujours plus intenses : comment allez-vous répondre aux enjeux de demain?

Robert Médina : Toulouse Métropole prépare le lancement d’un schéma directeur de gestion des eaux pluviales en 2021 afin de bâtir une stratégie globale et innovante à l’échelle du territoire.

Ce schéma se nourrira des bonnes pratiques locales et nationales, en tenant compte de nos spécificités, en particulier le fait de disposer d’un réseau presque intégralement séparatif.

Au-delà des enjeux quantitatifs, qualitatifs, patrimoniaux et réglementaires, ce projet sera l’occasion d’ancrer les principes de gestion intégrée dans tous les projets d’aménagement et d’infrastructures du territoire en développant la désimperméabilisation et la présence de l’eau dans la ville. Enfin, des actions de communication et de sensibilisation seront menées à destination des directions techniques, des partenaires et du grand public.

 

   

 

Retrouvez Robert Médina lors de la séance plénière Mercredi 13 janvier à 16h sur la chaîne YouTube de CYCL'EAU