3 questions à Martin Gutton, Directeur Général de l'Agence Loire Bretagne

posté le lundi 6 septembre 2021
3 questions à Martin Gutton, Directeur Général de l'Agence Loire Bretagne

A l’occasion de la 2ème journée thématique organisée par CYC’L’EAU et l’Agence de l’eau Loire-Bretagne à Vichy le 14 septembre prochain, dédiée à l’adaptation au changement climatique, Martin Gutton, directeur général de l’Agence, répond à nos 3 questions

 

 

L’Agence de l’eau Loire-Bretagne est partenaire et co-organisatrice de la journée thématique « eau et changement climatique, comment les territoires s’adaptent ».

Quelles sont les raisons pour lesquelles vous avez souhaité vous engager dans ce partenariat ?

 

L’agence de l’eau est un établissement public de l’État (ministère de la Transition écologique) dont le but est d’améliorer la qualité et la gestion des eaux. Sa mission est d’accompagner les acteurs locaux dans la mise en œuvre d’actions de préservation et de restauration de la qualité des eaux et des milieux aquatiques.

Cette journée technique co-organisée avec l’association Cycl’Eau vise à présenter les grands enjeux sur lesquels l’agence de l’eau intervient mais également à faire partager les retours d’expériences. L’adaptation au changement climatique et la gestion équilibrée et économe de l’eau est au cœur de la révision de notre programme d’intervention, le 11e de l’agence.

 

 

Quelle prise en compte du changement climatique au sein de la politique de l’eau du bassin ?

Les pistes d’adaptation au changement climatique sont présentes dès le Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (Sdage) de 1996 avec des mesures spécifiques sur des nappes intensément exploitées. En 2018, le plan d’adaptation au changement climatique pour le bassin Loire-Bretagne met en évidence que les problématiques associées à la disponibilité en eau à l’étiage vont toucher une grande partie du territoire. En 2020, près de 50 % des modifications apportées au prochain Sdage 2022-2027 tiennent compte du plan d’adaptation au changement climatique du bassin Loire-Bretagne. En 2021, les agences de l’eau contribuent de par leur expertise et leurs expériences au Varenne agricole de l’eau et du changement climatique. 

L’actualité climatique récente, tant sur le plan international, que sur le plan national montre un accroissement des événements extrêmes (inondations, sécheresse, canicule…) ; ils impactent fortement le cycle de l’eau. Cette accélération impose à l’agence de l’eau de renforcer son action en matière de gestion quantitative. Le retour à l’équilibre quantitatif dans les territoires en déficit est une priorité du 11e programme d’intervention 2019-2024 de l’agence pour la reconquête du bon état. Les priorités sont de mobiliser la ressource en eau et gérer les prélèvements agricoles de manière collective, d’accompagner les économies d’eau en agriculture ou encore de mener une gestion concertée de la ressource en eau. 

 

 

Quels sont pour vous les objectifs de cette journée ?

 

Pour l’agence de l’eau Loire-Bretagne, l’objectif est de porter à connaissance les principaux enjeux associés à son action en matière d’adaptation au changement climatique. C’est un moment privilégié, notamment pour discuter et échanger avec les élus des communes et établissements intercommunaux.

L’agence de l’eau présentera les modalités de prises en compte de l’adaptation au changement climatique dans le Sdage 2022-2027 et ses dispositifs d’accompagnement dans le cadre de son programme d’intervention pour démultiplier ses actions.

 

 

Rendez-vous le 14 septembre, au Palais des Congrès de Vichy à partir de 9h !