Parole de Partenaire : la Communauté Urbaine de Dunkerque

posté le mercredi 9 septembre 2020
Parole de Partenaire : la Communauté Urbaine de Dunkerque

PAROLE DE PARTENAIRE

 

Mathieu Brévière, Directeur Cycle de l'Eau chez Communauté urbaine de Dunkerque

 

Qu’est-ce qui a incité la Communauté Urbaine de Dunkerque à être partenaire de l’événement ?

 

Les enjeux nationaux et internationaux relatifs à la gestion de l’eau sont dorénavant bien appréhendés par les particuliers comme par les professionnels.

Il n’en est pas de même quant aux problématiques et spécificités locales.

Le salon Cycl’Eau, ciblé sur les enjeux locaux, répond à ce manque et permet aux maîtres d’ouvrage publics et à un territoire aussi particulier que celui du dunkerquois et de la Flandre Maritime – à la fois territoire de polder avec la nécessité de gestion des évacuations des eaux drainées des terres vers la mer, et pour autant vierge de ressource en eau potable ou potabilisable – de mettre en exergue les actions et innovations mises en œuvre ou à mettre en œuvre.

Le salon permet aussi, et c’est un vrai plus, de faire rencontrer sur un même site maîtres d’ouvrages, bureaux d’études, entreprises de TP, start-up et de créer de réelles émulations.

 

 

Quel est le rôle aujourd’hui de la CUD dans la problématique de la gestion de l’eau ?

Les problématiques auxquelles doit faire face la Communauté Urbaine de Dunkerque – en lien étroit avec ses partenaires institutionnels locaux en charge des différentes compétences « eau » - sont multiples. 

 

Le territoire dunkerquois est un territoire on ne peut plus lié à l’eau : territoire de polder, territoire portuaire, territoire maritime. Pour autant les enjeux et problématiques sont peu identifiées par les habitants du territoire et les acteurs économiques.

 

Deux exemples d’enjeux sur lesquels la CUD impulse et sensibilise :

-          La Flandre Maritime est un territoire touristique mais aussi portuaire et d’industrie. Une de ses particularités est l’existence d’un service de distribution de 22 millions de m3 annuels d’Eau Industrielle issue des canaux. Le dynamisme économique du territoire de ces dernières années conjugué à des épisodes marqués de sécheresse incite à trouver de nouvelles ressources et de travailler notamment sur le REUSE à vocation d’eau industrielle. En parallèle, un travail de fonds est en cours afin d’inciter les industries existantes à une consommation raisonnée de l’eau et à la réutilisation intra ou inter activités (économie et écologie circulaire).

 

-          La submersion marine est un enjeu majeur puisque les dernières projections officielles du GIEC tablent sur une hausse du niveau de la mer de + 0.60 m à horizon 2050. Anticiper une telle hausse est un vrai challenge pour un territoire de polder dont certaines parties se situent d’ores et déjà sous le niveau de la mer. La sensibilisation des habitants sur la nécessité d’aménager et de vivre avec le risque « eau » différemment, et assurer la protection des biens et surtout des personnes, constituent une priorité de ces prochaines années.

 

 

Retrouvez la CUD sur la conférence "REUT, et pourquoi pas dans le nord ?" mercredi 30/09 à 14h