LES ARTICLES

  Mercredi 29 novembre 2023 - 11H15 - CYCL'EAU PROVENCE ALPES MEDITERRANEE 2023 Conférence pilotée par la Région SUD dans le cadre du 3ème Forum Régional de l'eau   Aujourd’hui en France, seul 1% des eaux usées traitées est réutilisé, il existe donc une belle perspective d’action qui mérite qu’on s’y attelle. Le gouvernement, dans son Plan d’action pour une gestion résiliente et concertée de l’eau (Plan Eau national) a fixé un objectif ambitieux de développer 1000 projets de valorisation des eaux non conventionnelles d’ici 2027. Néanmoins, toutes les pistes d’action ne sont pas bonnes à prendre et méritent réflexion bien en amont de la conception d’un projet de réutilisation des eaux usées traitées. L’usage souhaité, la localisation géographique, les coûts, etc. sont des exemples d’éléments à bien évaluer. Pour les projets pertinents, l’eau usée traitée pourra ainsi être réutilisée en substitution de l’eau potable dont le niveau de qualité n’est pas nécessaire dans tous les types d’usages : nettoyage des voiries communales, irrigations agricoles, arrosage des golfs municipaux et des espaces verts, …    Découvrez les premiers éléments de diagnostic sur la REUT lancée à l’échelle régionale par la Société du Canal de Provence et l’Université d’Aix-Marseille. Puis, venez échanger autour des positions stratégiques avec les acteurs institutionnels de l’eau sur la REUT et d’exemples avec des porteurs de projets opérationnels de REUT en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.   Autour de la table : Barbara HOWES, Cheffe de projet Gestion intégrée de la ressource en eau, SOCIETE DU CANAL DE PROVENCE Jean-Marc PHILIP, Directeur commercial et innovation, SOCIETE DU CANAL DE PROVENCE Marie-Françoise BAZERQUE, Directrice régionale adjointe de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Région Provence-Alpes-Côte d’Azur) Nicolas CHANTEPY, Directeur général adjoint, Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse Bénédicte MARTIN, Vice-Présidente, REGION SUD Fabienne TANCHAUD, Chargée de mission, PARC NATIONAL DE PORT-CROS Philippe ROMITA, Chef du Service réseaux de la commune, COMMUNE DE SAINTE MAXIME Franck MONTET, Responsable d'exploitation STEP, SIVOM DU LITTORAL DES MAURES Johanna LEROY, Chargée de mission, COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION CANNES PAYS DE LERINS Emmanuel CARRIER, Directeur d'agence Côte d'Azur, SUEZ   Le Forum de l'eau est accessible uniquement sur invitation Pour tout renseignement : servicesern@maregionsud.fr   Pour consulter le replay de cette conférence : https://youtu.be/gM1J6I-t1Cg?si=glxJ5u3_tVE2qysE

  Mercredi 29 novembre 2023 - 10H - CYCL'EAU PROVENCE ALPES MEDITERRANEE 2023 Conférence pilotée par la Région SUD dans le cadre du 3ème Forum Régional de l'eau   La sécheresse exceptionnelle de l’été 2022 a montré une fois de plus les déséquilibres importants, générés pas le changement climatique, entre les prélèvements et la ressource en eau. A l’occasion de la présentation du Plan eau, le Président de la République et le ministre de la Transition écologique avaient rappelé l’importance de l’effort de sobriété sur l’ensemble des usages. La Région Sud, via un environnement naturel d’exception, un patrimoine d’une grande richesse, une météo très estivale, dispose d’atouts touristiques incontestables. Si cet atout est essentiel pour l’économie régionale, il impose dans le même temps un accompagnement pour un tourisme durable et résilient sur un territoire particulièrement sensible aux sécheresses et à l’afflux important de touristes. Découvrez lors de cette table ronde, les moyens mis en place par les acteurs du tourisme pour tendre vers une sobriété des usages de l’eau afin de réduire fortement les surconsommations et préserver la ressource.   Autour de la table : Madame Bénédicte MARTIN, Vice-Présidente de la Région SUD Provence-Alpes-Côte d’Azur, en charge de l’agriculture, de la viticulture, de la ruralité et du terroir Julien AURAY, Responsable du Pôle Communication et Ingénierie, COMITE REGIONAL DE TOURISME Karine VICIANA, Directrice, MAISON REGIONALE DE L'EAU Laure REYNAUD, Coordinatrice Tourisme Durable, PARCS NATURELS REGIONAUX DE PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR Simon VESCOVI, Psychologue social, NFETUDES Thierry BENAUW, Responsable Projet Antenne Sud, ASSOCIATION MOUNTAIN RIDERS Pascale BIGO, Responsable du Bureau des Congrès Aix Marseille Provence, OFFICE DU TOURISME DE MARSEILLE Nathalie BEL BAUSSANT, Directrice du Pôle Tourisme durable (Clef Verte et Pavillon Bleu), ASSOCIATION TERAGIR Paul-Emile ROBLEZ, Directeur du Territoire Golfe de Saint-Tropez, VEOLIA Alexandre BAUDRINGHIEN, Directeur, PRAIRIES DE LA MER   Le Forum de l'eau est accessible uniquement sur invitation Pour tout renseignement : servicesern@maregionsud.fr   Pour consulter le replay de cette conférence : https://youtu.be/vBOFc4NCokY?si=DM5IXM2L15CQX9tm

    Séquence pilotée par la Métropole Aix-Marseille-Provence   La Métropole Aix-Marseille-Provence a lancé un appel à candidatures au mois d’octobre auprès des décideurs et entreprises innovantes dans le domaine de la gestion de l’eau pour venir « pitcher » devant l’écosystème territorial lors du Salon CYCL'EAU Provence-Alpes-Méditerranée ! 29 dossiers ont été reçus !   Seront présentées 8 solutions innovantes ou expressions de besoin d'innovation en 7 minutes dans les thèmes suivants de la gestion de l’eau :            ✅ Préservation de la ressource eau            ✅ Optimisation de la ressource eau            ✅ Réutilisation de la ressource eau   Voici la liste des entreprises qui vont pitcher sur scène : Nomado Euromediterranée Acwa Robotics Leopole Coldep Bamboo for life Métropole Aix-Marseille-Provence Kumulus Les Meetups InnovProvence sont des rencontres affinitaires qui mettent en valeur des solutions innovantes en face de problématiques concrètes. Véritables rencontres d’innovation ouverte, les Meetups InnovProvence favorisent les échanges en proposant un format dynamique (pitchs des entreprises), interactif (le public pose des questions aux pitcheurs) et convivial (un cocktail business network clôture la session).   Pour consulter le Replay de cette conférence : https://youtu.be/K8cWLC-9aBQ?si=gsDX78ge-9aU7UfG

  Jeudi 30 novembre 2023 - 14H30 - CYCL'EAU PROVENCE ALPES MEDITERRANEE 2023 Web-Conférence diffusée en LIVE dans l'Espace Conférences, pilotée par EAU TV   Quand on recherche sur internet les photos correspondants à l’item « tourisme jura », il apparait une succession d’images avec des touristes au bord de lacs, cascades, rivières ou des paysages de montagnes enneigées ou verdoyants. L’ offre de loisirs nature identifie clairement l’eau sous toute ses formes comme le moteur des centres d’intérêts : randonnée, nautisme, baignade en été, ski en hiver, … Le changement climatique avec la raréfaction de l’eau en été et de la neige en hiver  bouleverse ces activités économiques. Cependant, les canicules et la recherche d’une nature préservée renforcent l’attractivité des milieux aquatiques posant la question de la préservation de ces milieux. Le Parc naturel régional du Jura ayant pour vocation d’asseoir un développement économique et social du territoire, tout en préservant et valorisant le patrimoine naturel, culturel et paysager, nous exposera les questions que se posent les acteurs du territoire et les réflexions  pour maintenir un tourisme préservant l’environnement.   Intervenants : Florian MARGUET, Chargé de mission, PARC NATUREL REGIONAL DU HAUT-JURA Julien RUELLE, Chargé de mission, PARC NATUREL REGIONAL DU HAUT-JURA Antoine WEROCHOWSKI, Animateur, Chaîne YouTube EAU TV   Lien de connexion : https://www.youtube.com/@EAU-TV Pour consulter le Replay de cette conférence : https://www.youtube.com/watch?v=1kMfADex1kQ&list=PLtslmxb0nYXtQ2mScAbjB4OVA8WzwQxiS

  L’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse est partenaire de la seconde édition de CYCL’EAU Provence-Alpes-Méditerranée 2023. Annick MIEVRE, Directrice de la délégation PACA Corse de l’Agence, répond à nos questions !   L’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse est à nouveau partenaire du Salon Cycl’eau pour sa 2ème édition, quelle importance donnez-vous à ce type d’événements permettant de réunir les professionnels de la filière de l’eau sur votre bassin ? Quelles ont été vos motivations pour renouveler ce partenariat ? Les enjeux liés à la ressource en eau ont pris une importance toute particulière depuis l’année 2022 et le début de la sécheresse inédite qui touche notre pays, sous l’effet du changement climatique, qui a conduit le Président de la République à lancer le Plan Eau, dans notre région, fin mars dernier. Dans ce contexte, promouvoir les enjeux de l’eau, qu’il s’agisse du petit ou du grand cycle, qui sont intimement liés, est plus que jamais nécessaire, pour que l’ensemble de la société se saisisse de la nécessité de sa préservation, pour faire face aux effets du changement climatique, mais aussi de l’érosion de la biodiversité. Les évènements tels que Cycl’eau nous permettent de donner de la visibilité à ces sujets, de mobiliser nos partenaires et de faire connaître les bonnes pratiques ou innovations permettant de répondre à ces défis.   Nous savons que le Plan Eau annoncé cette année par le gouvernement a permis d’établir une série de mesures à mettre en place pour répondre aux grands enjeux de l’eau que sont la sobriété des usages, la disponibilité et qualité de la ressource et les réponses face aux crises de sécheresse. Concrètement, quelles sont les particularités de votre territoire ? Sans même tenir compte des impacts du changement climatique, les milieux aquatiques et la ressource en eau dans notre région sont particulièrement soumis à deux pressions liées aux usages humains : les prélèvements d’eau trop importants au regard des besoins des rivières, ainsi que la modification de ces rivières ou des zones humides, du fait de l’urbanisation importante de notre territoire, et en constante augmentation (rivières canalisées, voire couvertes, obstacles en travers pour prélever de l’eau, produire de l’énergie ou encore, comblement ou drainage des zones humides pour construire ou développer certaines cultures). A ce constat s’ajoute les effets du changement climatique, face auxquels notre région est particulièrement vulnérable. En effet, le pourtour Méditerranéen et les Alpes se réchauffent plus vite que le reste du globe, les débits des rivières ont déjà diminué depuis les années soixante (-10% à Beaucaire pour le Rhône l’été) et cette baisse va se poursuivre (-20% supplémentaire de baisse de débit du Rhône à Beaucaire attendue d’ici 2050 l’été), les précipitations neigeuses sont moins abondantes (-10% de neige entre les périodes 1960-1990 et 1990-2020). Cette situation conduit à un cercle vicieux pour la ressource en eau : plus il fait chaud, plus la végétation et les humains ont besoin d’eau et plus l’eau qui tombe s’évapore, donc moins les rivières en disposent et plus les nappes souterraines ont du mal à se recharger. Les précipitations qui tombent désormais davantage sous forme de pluies que de neige ne permettent plus de disposer d’eau dans les rivières ou de recharger les nappes à la fonte printanière, lorsque les activités agricoles et la végétation en ont le plus besoin. Sans compter que la sécheresse des sols rend les pluies, dont l’intensité augmente, moins efficaces pour recharger ces nappes, puisque l’eau ruisselle au lieu de s’infiltrer, générant souvent des inondations dramatiques. Pourtant des solutions existent ainsi que les stratégies d’adaptation. Le bassin Rhône-Méditerranée est en train d’adopter son nouveau Plan de Bassin d’Adaptation au Changement Climatique, qui permet de caractériser la vulnérabilité de chaque bassin versant du territoire face à ces enjeux et propose un panier de solutions, ainsi que des défis à relever, pour que chaque territoire puisse s’adapter au mieux et rendre nos milieux aquatiques, dont la quantité et la qualité de l’eau que nous buvons dépendent, plus résilients.   L’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse pilote la conférence institutionnelle sur les innovations mises en place par les collectivités pour la gestion des réseaux d’eau potable dans une optique d’économies d’eau dans des villes de plus en plus intelligentes et connectées, qui aura lieu le mercredi 29 novembre à 14h sur le Salon Cycl’eau Provence. Quels sont les messages principaux que vous souhaitez faire passer lors de cette table ronde ? Le changement climatique engendre un bouleversement du cycle de l’eau qui nous oblige à être encore plus attentifs à notre consommation. Le Plan Eau fixe l’objectif d’une diminution de 10% des prélèvements d’eau dans le milieu naturel d’ici 2030. L’eau potable représente un tiers de ces prélèvements dans notre région. L’enjeu est donc grand de gérer au mieux nos réseaux pour limiter au maximum les fuites et les consommations inutiles, de façon à diminuer ces prélèvements. L’objectif de cette table ronde est d’illustrer ce qui peut être fait en la matière, en mettant en particulier en lumière les apports de l’innovation, de la recherche et des technologies connectées, pour passer à l’action, plus vite et plus fort !   L'Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse sera présente sur le Salon CYCL’EAU sur le Village des Partenaires durant les 2 jours. Mais également, elle sera le pilote de la conférence "Réseaux d'eau potable : Êtes-vous prêts à innover ?" le mercredi 29 novembre de 14h à 15h30. Vous pourrez également retrouver Annick MIEVRE au Forum Régional de l'eau organisé par la Région Sud qui se déroulera le mercredi 29 novembre dans la matinée ainsi que de lors de la conférence sur la GEMAPI le jeudi 30 novembre de 11h30 à 13h.  

  La Métropole Aix-Marseille-Provence est partenaire de la seconde édition de CYCL’EAU Provence-Alpes-Méditerranée 2023. Didier REAULT, Vice-Président de la Métropole, délégué à la Mer, au Littoral, au Cycle de l’Eau, à la GEMAPI, aux Ports et Vice-Président du Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône, a accepté de répondre à nos questions.   La Métropole Aix-Marseille-Provence est à nouveau partenaire du Salon Cycl’eau pour sa 2ème édition. Quelle importance donnez-vous à ce type d’événements permettant de réunir les professionnels de la filière de l’eau sur votre territoire ? Quelles ont été vos motivations pour renouveler ce partenariat ? Le territoire de la métropole est fortement impacté par le changement climatique car de plus en plus exposé aux risques naturels. Face à ces bouleversements et aux attentes en matière de préservation de l’environnement et de biodiversité, les infrastructures de gestion de l’eau en zones urbaines comme rurales, doivent être repensées. Il est essentiel de trouver et mettre en place des solutions concrètes pour anticiper ces changements, favoriser les économies d’eau et aménager les espaces pour valoriser les fonctionnalités des milieux. Pour débattre autour de ces enjeux, découvrir et trouver les solutions techniques qui répondent aux problématiques, pour se rencontrer et dynamiser la filière de façon territoriale, Cycl’eau propose un événement local, biennal, dédié aux acteurs régionaux.   Le Plan Eau annoncé cette année par le Gouvernement vous a-t-il obligé à revoir ou repenser vos plans ? Quels sont selon vous les grands enjeux métropolitains à venir ? Le plan d’actions annoncé par le Gouvernement répond aux grands enjeux de sobriété, disponibilité et qualité de l’eau, et de réponse face aux crises de sécheresse. La Métropole n’a pas attendu son élaboration pour concentrer son énergie sur l’ensemble de ces problématiques. Depuis qu’elle exerce la compétence GEMAPI en 2018, la Métropole mène une politique volontariste visant à concilier prévention des inondations, préservation des milieux remarquables notamment aquatiques, et développement urbain. Nous y consacrons un budget conséquent. Les moyens mobilisés sont importants, et ils sont à la mesure des enjeux environnementaux et humains. Développer des projets de réutilisation des eaux usées et accompagner les gestionnaires de canaux d’irrigation sont, aussi, des objectifs que la Métropole a fléchés à horizon 2035.   La Métropole Aix-Marseille-Provence va piloter la conférence institutionnelle sur la GEMAPI le jeudi 30 novembre à 11h30. Quels sont les messages principaux que vous souhaitez faire passer lors de cette table ronde ? Y a-t-il d’après vous des particularités à prendre en compte sur votre territoire ? La compétence GEMAPI vise la préservation et l’amélioration du bon fonctionnement des milieux aquatiques, ainsi que la réduction de la vulnérabilité et des risques d’inondation. Ces actions menées sur les cours d’eau de la métropole s’accompagnent de nombreuses autres interventions au titre de l’entretien des cours d’eau, de la restauration des continuités écologiques (restaurations piscicoles), de la revitalisation des cours d’eau et de la lutte contre les pollutions. L’objectif de cette nouvelle compétence est de développer une conscience commune de l’eau et des risques associés sur un territoire qui ne ressemble à aucun autre. Nous attendons beaucoup de ces échanges avec un public de professionnels et d’experts.   La Métropole Aix-Marseille-Provence sera présente sur le Salon CYCL’EAU sur le Village des Partenaires. Mais également, elle sera la pilote du Meet up InnovProvence le mercredi 29 novembre de 16h à 18h, ainsi que de la conférence sur la GEMAPI le jeudi 30 novembre de 11h30 à 13h.  

  La Métropole Aix-Marseille-Provence est partenaire de la seconde édition de CYCL’EAU Provence-Alpes-Méditerranée 2023. Roland GIBERTI, Vice-Président de droit de la Métropole, délégué à l’eau, à l’assainissement, au pluvial et Maire de Gémenos, s’est prêté au jeu des questions-réponses avec CYCL’EAU.     La Métropole Aix-Marseille-Provence est à nouveau partenaire du Salon Cycl’eau pour sa 2ème édition. Quelle importance accordez-vous à ce type d’événements permettant de réunir les professionnels de la filière de l’eau sur votre territoire ? Quelles ont été vos motivations pour renouveler ce partenariat ? La problématique de l’eau, sous toutes ses composantes, est un sujet capital aujourd’hui, il le sera encore davantage dans les années à venir. Ce salon Cycl’eau a pour ambition d’apporter, en collaboration avec l’ensemble des acteurs publics et privés, collectivités et industriels, des solutions concrètes aux problèmes de la gestion de l’eau, dans un contexte préoccupant pour le territoire régional et national. Ces rendez-vous provoquent des synergies entre les enjeux de maitrise d’ouvrage et de maitrise d’œuvre et permettent de valoriser des solutions innovantes prenant en compte les enjeux environnementaux d’aujourd’hui pour le bien être des générations futures. La Métropole est particulièrement engagée en ce sens, cette nouvelle participation le prouve une fois encore.    La Métropole assure la distribution de l’eau potable aux habitants et gère l’assainissement. Quelle est la feuille de route pour les prochains mois ou années sur votre périmètre ? Qu’elle soit consommée au robinet ou utilisée sous toutes ses formes, l’eau est une ressource fondamentale qui mérite le plus grand soin. À travers l’ensemble des politiques déployées sur son territoire, la Métropole protège, distribue et traite cette ressource d’exception. La Métropole a engagé une politique ambitieuse de préservation de cette ressource et d’optimisation de son usage avec une stratégie de sécurisation, de modernisation, d’amélioration et d’extension des systèmes d’alimentation en eau brute et en eau potable. Outre les actions du quotidien et les investissements déjà réalisés, la Métropole est en cours de définition de ses Schémas Directeurs de l’Eau et de l’Assainissement. Ces documents, actuellement en cours d’élaboration, sont examinés avec l’expertise de ses 92 communes pour un vote prévu début 2024. Les programmes d’actions associés à ces plans seront dotés d’enveloppes financières à la hauteur des enjeux de notre territoire. Nous appellerons d’ailleurs également les financements de l’État (Agence de l’Eau, Fond Vert…) mais aussi du Département et de la Région pour faire face à ces enjeux. Pour l’assainissement, la priorité est donnée aux travaux préservant la qualité des milieux récepteurs les plus fragiles tels que les cours d’eau de l’Arc et de l’Huveaune.   La Métropole Aix-Marseille-Provence va piloter la séquence des Meet up Innov Provence suite à un appel à candidatures qui mettra en avant des entreprises innovantes dans le domaine de l’eau le mercredi 29 novembre à 16h. Quel rôle entend jouer la Métropole pour aider les acteurs de la filière eau du territoire ? La principale mission du service de l’eau est d’apporter une eau de qualité en quantité suffisante à l’ensemble des consommateurs, particuliers, collectivités... Mais tout ne dépend pas uniquement de la Métropole qui peut compter sur l’aide d’acteurs économiques impliqués au quotidien. Ce rendez-vous permet de faire le point sur les entreprises qui proposent solutions et innovations au service du territoire. Il s’agit d’un formidable moment d’échanges utile à tous.  Je souhaite faire de notre territoire une vitrine de l’innovation autour de l’eau. L’institution suit de près toutes les initiatives qui visent à en prendre soin.   La Métropole Aix-Marseille-Provence sera présente sur le Salon CYCL’EAU sur le Village des Partenaires durant les 2 jours. Mais également, elle sera la pilote du Meet up InnovProvence le mercredi 29 novembre de 16h à 18h, ainsi que de la conférence sur la GEMAPI le jeudi 30 novembre de 11h30 à 13h.  

  Jeudi 30 novembre 2023 – 09H30 – CYCL’EAU PROVENCE ALPES MEDITERRANEE 2023 Visite proposée par la FNCCR   A présent que la nouvelle directive eau potable a été transposée en droit interne, de nouvelles obligations s’appliquent aux services publics d’eau potable en matière de droit d’accès à l’eau. Désormais, les services d’eau potable devront s’assurer que chacun ait accès, à son domicile ou dans son lieu de vie (ou à défaut, à proximité immédiate), à entre 50 et 100 litres d’eau potable par jour et par personne. Cette eau n’est destinée qu’à satisfaire les besoins essentiels de chacun (boisson, alimentation, hygiène corporelle et propreté du lieu de vie). Pour s’acquitter de ces nouvelles obligations, la plupart des services publics d’eau potable devront, d’ici le 1er janvier 2025, avoir établi un diagnostic territorial dont l’objet est notamment d’identifier les personnes ayant un accès à l’eau insuffisant ou inexistant. Sur la base de ce diagnostic territorial, des actions correctives devront être mises en œuvre dans un délai de trois ans. Depuis quelques années, à cause de la sécheresse, les demandes de raccordement de résidences jusqu’alors alimentées par des puits et forages se multiplient. Il arrive que ces habitations soient parfois très éloignées du réseau public de distribution. Découvrez, à l’occasion de cette table-ronde, les réflexions engagées par les services publics de l’eau pour satisfaire l’accès à l’eau tout en limitant les impacts financiers sur le service.     Intervenants : Pierre KOLDITZ, Chargé de mission, FNCCR – Département « Cycle de l’eau » Margaux DI DONNA, Directrice, REGIE DES EAUX DU CANAL BELLETRUD Christophe BOUCHOT, Directeur du Service de l’eau et de l’assainissement, PROVENCES ALPES AGGLOMERATION   Pour consulter le replay de cette conférence : https://youtu.be/PW9Tx8arVIM?si=yRKfiYG-BrlAQV6I

  Jeudi 30 novembre 2023 – 14H00 – CYCL’EAU PROVENCE ALPES MEDITERRANEE 2023 Visite proposée par l’ASTEE PACA   L’Aqueduc de Roquefavour est un ouvrage exceptionnel qui fait partie des joyaux architecturaux de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Construit de 1841 à 1947, grâce au travail de 5000 ouvriers, Il permet d’acheminer l’eau de la Durance jusqu’à Marseille et 36 communes voisines via le canal de Marseille. En activité depuis plus de 170 ans, cet édifice souffrait de dégradations naturelles qui menaçait le transport de cette eau brute vers l’agglomération de Marseille. Depuis le mois de juin 2022, la Métropole d’Aix-Marseille-Provence, en qualité de maître d’ouvrage, a lancé un chantier colossal pour sécuriser cet ouvrage. Le chantier est financé par la Métropole mais aussi par l’Etat au travers de la Direction régionale des Affaires culturelles, l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse ainsi que le Territoire Marseille Provence. Après plus de 3 ans de travaux sans interruption de son exploitation, et dans le cadre du Salon CYCL’EAU Provence-Alpes-Méditerranée, l’ASTEE vous propose de découvrir l’Aqueduc de Roquefavour au travers d’une visite technique le jeudi 30 novembre à partir de 14h00. Les détails pour l’accès vous seront communiqués ultérieurement. Réservation obligatoire : inscription auprès de caroline@cycleau.fr     Copyright photo : Métropole Aix Marseille Provence, Monsieur Deloince

  Jeudi 30 novembre 2023 - 11H30 - CYCL'EAU PROVENCE ALPES MEDITERRANEE 2023 Conférence pilotée par la Métropole Aix-Marseille-Provence   Au cœur des aménagements urbains, infiltrons les eaux de pluie et limitons les ruissellements.   La concentration des personnes et de l’activité économique rend la ville particulièrement vulnérable à l’intensification des risques liées au dérèglement climatique comme les canicules ou les inondations. De fait, l’artificialisation et l’imperméabilisation des sols provoquent une infiltration limitée des eaux pluviales, la pollution des milieux aquatiques, une réduction de l’alimentation des eaux souterraines et l’augmentation des volumes d’eau ruisselés. Le prochain défi mondial majeur associé à l’urbanisation va être l’adaptation au changement climatique, qui nécessite de repenser la ville avec une planification urbaine efficace et la gestion durable des villes. L’enjeu de la désimperméabilisation des sols sur lequel repose le concept de ville perméable, par sa traduction dans un certain nombre de politiques publiques, figure en bonne place dans la hiérarchie des changements des façons de faire, important à actionner. Les collectivités doivent définir de nouvelles stratégies de développement, plus respectueuses du cycle de l’eau. À ce titre, elles s’orientent vers une gestion intégrée des eaux pluviales pour limiter les incidences négatives des projets sur l’environnement et ainsi redonner à l’eau de pluie sa vocation de ressource. Cette gestion à la source rend également des services écosystémiques améliorant le cadre de vie et participe à rétablir le cycle naturel de l’eau. Sous l’impulsion des services de l’État et de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, des ateliers de territoire ont été conduits en 2017-2018 sur le thème « Faire de l’eau une ressource pour l’aménagement » sur le territoire de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Depuis, la collectivité s’est engagée à mettre en œuvre de manière concrète les principes de la ville perméable en milieu méditerranéen et propose de présenter trois actions figurant à sa feuille de route : Le process d’identification du potentiel de désimperméabilisation initié en 2023 sur l’ensemble des 92 communes constituant la Métropole ; Les modalités de re-fertilisation des sols en milieu urbain ; La démarche volontariste de caractérisation du risque ruissellement sur le territoire.     Intervenants : Didier REAULT, Vice-président délégué à la Mer, au Littoral, au Cycle de l'eau, à la GEMAPI, aux Ports, METROPOLE AIX MARSEILLE PROVENCE Annick MIEVRE, Directrice de la Délégation PACA Corse, AGENCE DE L'EAU RHÔNE MEDITERRANEE CORSE Nadine FLORENCE, Cheffe de Projet, METROPOLE AIX MARSEILLE PROVENCE Louise AUTHIER, Post Doctorante, CNRS Olivier VIGNOULLE, Responsable Service GEMAPI, METROPOLE AIX MARSEILLE PROVENCE   Pour consulter le Replay de cette conférence : https://youtu.be/0c-CEFTUTlc?si=tpPh1bh98MJKNYMH