LES ARTICLES

  Mercredi 29 novembre 2023 - 14H00 - CYCL'EAU PROVENCE ALPES MEDITERRANEE 2023 Conférence pilotée par l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse   Le plan eau, présenté le 30 Mars 2023 à Savines le Lac par le Président de la République planifie 53 actions pour une gestion plus résiliente et concertée de l’eau. Ce plan met au cœur de nos politiques environnementales le sujet de la gestion des ressources en eau, en visant notamment une optimisation des ressources disponibles et la sécurisation de l’approvisionnement en eau potable des collectivités. Limiter au maximum la perte de rendement des réseaux de distribution d’eau potable et investir pour la mise en place de solutions durables afin d’améliorer la production et la distribution constituent des actions prioritaires à mettre en œuvre pour répondre à ces objectifs. Découvrez les innovations mises en place par les collectivités dans une optique d’économies d’eau dans des villes de plus en plus intelligentes et connectées.   Intervenants : Annick MIEVRE, Directrice de la Délégation PACA Corse, AGENCE DE L'EAU RHÔNE MEDITERRANEE CORSE Sylvain CHAUVET, Chargé du Développement de la Ville Connectée, VILLE DE MARTIGUES Fabrice MONTBARBON, En charge de la Partie Arrosage intelligent, GREEN CITYZEN Vincent COT, Directeur des opérations Territoire Var Provence Méditerranée, VEOLIA Jean-Michel REYNES, Responsable Distribution, SOCIETE DES EAUX DE MARSEILLE Jean-François GUIDERDONI, Directeur du Développement, ACWA ROBOTICS Benoit EMO, Spécialiste Corrosion, VEOLIA   Pour consulter le replay de cette conférence : https://youtu.be/8BsBuWCmuqU?si=c8WFs1Ek3JJVUeuy  

  La Métropole Aix-Marseille-Provence lance l’appel à candidature auprès des décideurs et entreprises innovantes dans le domaine de la gestion de l’eau pour venir « pitcher » devant l’écosystème territorial lors du Salon CYCL'EAU Provence-Alpes-Méditerranée les 29 et 30 novembre à AIX.   👉 Vous avez une solution innovante ou une expression de besoin d'innovation dans les thèmes suivants de la gestion de l’eau :            ✅ Préservation de la ressource eau            ✅ Optimisation de la ressource eau            ✅ Réutilisation de la ressource eau   Candidatez sur la plateforme de l’innovation : 👇🏼👇🏼 https://lnkd.in/eF6UNQrP   Les Meetups InnovProvence sont des rencontres affinitaires qui mettent en valeur des solutions innovantes en face de problématiques concrètes. Véritables rencontres d’innovation ouverte, les Meetups InnovProvence favorisent les échanges en proposant un format dynamique (pitchs des entreprises), interactif (le public pose des questions aux pitcheurs) et convivial (un cocktail business network clôture la session).   👉 Venez assister aux pitchs retenus le mercredi 29 novembre à 16h sur le Salon CYCL'EAU à l'Arena du Pays d'Aix.

    Acteurs de la gestion de l'eau du Bassin Loire-Bretagne, nous vous donnons rendez-vous le Jeudi 14 septembre 2023 à VICHY pour la Journée Thématique Eau : Sobriété et Sécurisation. Plénière, Table ronde et ateliers vous attendent pour un partage d'expériences et de solutions.   10H30-12H : TABLE RONDE INSTITUTIONNELLE Pilotée par CYCL'EAU. Face à la raréfaction de la ressource Eau, il est devenu primordial que les acteurs - qu’ils soient privés ou publics - participent à sa protection que ce soit en termes de quantité que de qualité. Découvrez quelle est la situation sur la Région Auvergne-Rhône-Alpes et quels moyens sont déployés sur le territoire tant sur le plan économique qu’industriel par les collectivités pour sécuriser l’eau potable et ses installations.   Intervenants : Valéry MORARD, Directeur Général Adjoint, AGENCE DE L'EAU LOIRE BRETAGNE Joseph KUCHNA, Vice-Président de VICHY COMMUNAUTE en charge de l'eau potable, de l'assainissement et du grand cycle de l'eau Christophe VIAL, Vice-Président, CLERMONT AUVERGNE METROPOLE Jean-Marc GERMANANGUE, Président du CAUE DE L'ALLIER, Vice-Président à VICHY AGGLOMERATION et maire de VENDAT    

  Acteurs de la gestion de l'eau du Bassin Loire-Bretagne, nous vous donnons rendez-vous le Jeudi 14 septembre 2023 à VICHY pour la Journée Thématique Eau : Sobriété et Sécurisation. Plénière, Table ronde et ateliers vous attendent pour un partage d'expériences et de solutions.   15H-16H30 : ATELIER 3 : INNOVER POUR ORGANISER LA SOBRIETE DES USAGES DE L'EAU Piloté par le Pôle DREAM Eau et Milieux.   L’eau est une ressource précieuse qu’il convient de préserver et de partager. Les enjeux de la ressource en eau impactent l’organisation de notre société et sont de nature à fragiliser notre économie. Le contexte environnemental, et les périodes de sécheresse de plus en plus fréquentes, entraînent la raréfaction de cette ressource en France et dans le monde. Il est donc plus nécessaire que jamais de se mobiliser en faveur d’une gestion de l’eau plus sobre et plus résiliente. France Water Team et le pôle DREAM Eau & Milieux s’engagent à relever les défis de la sobriété de l’eau en accompagnant leurs entreprises adhérentes à développer des innovations pour la gestion durable et partagée de la ressource en eau. Venez découvrir des exemples de solutions innovantes pour organiser la sobriété des usages de l’eau !    Intervenants : Olivier BARRAULT, Directeur Général, ELODYS INTERNATIONAL Sylvain GUIGNOT, Ingénieur Procédés, BRGM Michaël SAVARY, Directeur scientifique, AQUASYS Hervé GABORIAU, Directeur, Pôle DREAM Eau & Milieux   Pour en savoir plus sur le programme de la journée : https://www.cycleau.fr/edition/journee-thematique-vichy-2023/salon

  Acteurs de la gestion de l'eau du Bassin Loire-Bretagne, nous vous donnons rendez-vous le Jeudi 14 septembre 2023 à VICHY pour la Journée Thématique Eau : Sobriété et Sécurisation. Plénière, Table ronde et ateliers vous attendent pour un partage d'expériences et de solutions.   13H30-15H : ATELIER 2 : SOBRIETE DES USAGES INDUSTRIELS Piloté par l'agence de l'eau Loire-Bretagne.   La sécheresse de l’été 2022 a montré les déséquilibres importants, générés par le dérèglement climatique, entre les prélèvements et la ressource en eau. Ce constat conduit les collectivités à accélérer leurs efforts de sobriété sur l’ensemble des usages et les entreprises à s’adapter pour limiter les consommations en lien avec leurs contraintes économiques. Les intervenants viendront présenter les dispositifs mis à la disposition des entreprises pour les aider à gérer la ressource de manière durable et ainsi réaliser des économies d’eau.   Intervenants : François PENAUD, Chargé d’intervention spécialisé Industrie, AGENCE DE L’EAU LOIRE-BRETAGNE July-Gaëlle VERDICCHIO, Chargée d'étude Industrie, AGENCE DE L’EAU LOIRE-BRETAGNE Estelle POUTOU, Adjointe au chef de l’unité interdépartementale Cantal Allier Puy-de-Dôme, DREAL AUVERGNE-RHONE-ALPES Nathalie NICOLAU, Chef du Bureau Politique Territoriale de l’Eau, DDT DU PUY DE DÔME Baptiste MARIE-CATHERINE, Conseiller Développement Durable, CCI DU PUY DE DÔME Laurent THHUS, Directeur de l’usine de Clermont-Ferrand, CANDIA     Pour en savoir plus sur le programme de la journée : https://www.cycleau.fr/edition/journee-thematique-vichy-2023/salon

  Acteurs de la gestion de l'eau du Bassin Loire-Bretagne, nous vous donnons rendez-vous le Jeudi 14 septembre 2023 à VICHY pour la Journée Thématique Eau : Sobriété et Sécurisation. Plénière, Table ronde et ateliers vous attendent pour un partage d'expériences et de solutions.   13H30-15H : ATELIER 1 : SECURISATION EN EAU POTABLE Piloté par l'agence de l'eau Loire-Bretagne et Vichy Communauté.   Afin de renforcer la résilience de l’alimentation en eau potable face aux risques de sécheresse et de lutter contre les sources de contamination de l’eau, est mis au cœur des préoccupations la sécurisation des ouvrages d’eau potable. Ainsi, nous ferons le point sur cet enjeu majeur pour les exploitants et les collectivités et par l’accompagnement de sa mise en œuvre règlementaire.   Intervenants : Mathieu GREFFIER, Chargé d’intervention collectivités, AGENCE DE L’EAU LOIRE-BRETAGNE Denis ROUSSET, Chef de service Collectivités et Industrie, AGENCE DE L’EAU LOIRE-BRETAGNE François LIPONNE, Directeur Délégué au Cycle de l’Eau, VICHY COMMUNAUTE Francis PRUVOT, Chef du Service Environnement, DIRECTION DEPARTEMENTALE TERRITORIALE DE L’ALLIER Nicolas BERNARD, Directeur des Services Techniques, COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DU GRAND GUERET Nicolas ROUSSEL, Chargé de missions Ressource en Eau, COMMUNAUTE URBAINE CREUSOT MONTCEAU   Pour en savoir plus sur le programme de la journée : https://www.cycleau.fr/edition/journee-thematique-vichy-2023/salon  

  Acteurs de la gestion de l'eau du Bassin Loire-Bretagne, nous vous donnons rendez-vous le Jeudi 14 septembre 2023 à VICHY pour la Journée Thématique Eau : Sobriété et Sécurisation. Plénière, Table ronde et ateliers vous attendent pour un partage d'expériences et de solutions.   RENDEZ-VOUS dès 9h30 pour l'ouverture par l'agence de l'eau Loire-Bretagne et Vichy Communauté. S'ensuivra le témoignage de Florentina MOATAR, Directrice de Recherche à l'INRAE sur : L’influence du dérèglement climatique sur les rivières du bassin de la Loire et de l’Allier et la nécessité de rationaliser les usages de l’eau.   Intervenants : Valéry MORARD, Directeur Général Adjoint de l’agence de l’eau Loire-Bretagne Florentina MOATAR, Directrice de Recherche à l’INRAE et Présidente du conseil scientifique du comité de bassin Loire Bretagne   Pour en savoir plus sur le programme de la journée : https://www.cycleau.fr/edition/journee-thematique-vichy-2023/salon    

    La Région Grand-Est est partenaire de la 4ème édition de CYCL’EAU Grand-Est 2023. Frédéric PFLIEGERSDOERFFER, Conseiller Régional Délégué à l’eau de la Région Grand-Est a accepté de répondre à nos questions.     La Région Grand-Est a accepté d’être partenaire de la quatrième édition CYCL’EAU GRAND-EST STRASBOURG les 21 et 22 juin prochain, pouvez-vous nous dire en quelques mots quelles ont été vos motivations ? Quelle importance accordez-vous à un événement professionnel de ce type dans votre région ?   La Région Grand-Est est partenaire depuis quelques années maintenant. Au regard de nos partenariats antérieurs, nous sommes convaincus de l’importance d’être présents car cela répond à un certain nombre de nos préoccupations, en particulier le fait de pouvoir mettre en relation toute une série de partenaires. Si je suis en charge de la délégation eau à la Région, c’est que je suis également président d’un très grand syndicat de gestion de l’eau intégrée, le SDEA. Nous sommes présents à la fois sur la distribution de l’eau, sur l’assainissement, sur la gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations. Et de part la fonction qui est la mienne, on ne peut que constater l’émiettement de la gouvernance de l’eau, où tout est en silo, même si de nombreux acteurs s’efforcent d’être transverses. Et le Salon CYCL’EAU, qui préconise le dialogue, la rencontre mais également les expériences partagées, correspond tout à fait aux préoccupations de la région. Notamment parce qu’il promeut l’innovation, en dehors des problématiques de sobriété qui sont plus que centrales, mais également car il met en avant les problématiques d’efficacité, qui montrent qu’on doit davantage se mobiliser sur la recherche et l’ensemble des dynamiques de transformation qu’il faut mettre en œuvre.     La ressource eau constitue un enjeu majeur, sujet qui est mis sur le devant de la scène depuis l’été dernier. Nous savons que la Région Grand-Est s’est dotée d’une compétence sur l’eau pour renforcer son action. Pourriez-vous nous expliquer comment la Région œuvre pour sa protection, sa restauration et sa mise en valeur ? Tout d’abord, un mot sur la compétence elle-même. C’est une faculté qui a été ouverte par la loi, permettant d’être présent au titre d’une compétence d’animation et de structuration. Si le législateur a souhaité que cette compétence puisse exister, c’est que le regard qu’il portait sur les gouvernances indiquait que l’ensemble des process n’était pas abouti. Il y avait notamment tout un nombre de problématiques qui devenaient plus centrales en matière de gestion de la ressource, au niveau d’un bassin versant mais qui n’étaient pas nécessairement pris en compte sur l’ensemble du territoire Grand-Est. A ce titre-là, nous avons souhaité nous doter de cette compétence, pour être un des éléments moteurs afin d’inviter les acteurs à se constituer, à se parler et construire des échelles de solidarité et de réflexion plus importantes que ce qui existait jusqu’à présent. J’attire aussi l’attention sur le fait qu’il y a une actualité législative qui repose la question des échelles de coopération et notamment la date butoire de 2026, qui correspond au transfert obligatoire d’un certain nombre de compétences eau et assainissement aux inter-communalités. Cela nous permet aujourd’hui d’avoir une vraie légitimité et une raison d’intervenir directement. Ensuite, la question de l’eau et de la ressource était déjà portée par les collectivités antérieures à la Région Grand-Est. Nous pouvons citer, sans vouloir être très exhaustif : la Champagne-Ardenne et l’existence d’un observatoire de l’eau, ou encore l’Alsace, avec un soutien fort de la Région, qui est à l’origine d’une association que j’ai d’ailleurs présidé pendant quelques années qui s’appelle l’APRONA, l’Association pour la protection de la nappe phréatique d’Alsace. Cette association est chargée à la fois d’évaluer et suivre la nappe phréatique dans ses fluctuations en quantité mais également sur les problématiques de qualité et de pollutions émergentes. Nous ne sommes pas les seuls à porter la légitimité. A notre niveau, on la décline de 2 façons : avec la volonté de faire en sorte que la question de l’eau soit une problématique transverse à toutes nos directions, et par la voie même à l’ensemble des commissions et des élus qui travaillent. Notre leitmotiv repose sur le fait que l’eau est une valeur commune à toutes les politiques régionales. Dans la pratique, cela signifie qu’il est demandé au quotidien à chaque direction et par voie de conséquence à chaque commission, de rendre régulièrement une copie en ce qui concernant la place de l’eau dans leurs réflexions. Pour illustrer mon propos, dans le cadre de la formation et l’éducation, et ça rencontre des échos avec le Salon CYCL’EAU, il existe une tension sur l’emploi et la difficulté pour les grands acteurs de trouver des personnels. Cela peut être corrélé au fait qu’il subsiste des absences de formations ou en tous cas d’orientations bien construites. La Direction de la Formation travaille à créer de nouvelles maquettes de formation. La Région Grand-Est est à la tête d’un patrimoine important de lycées physiques, dans lesquels on se doit de porter les problématiques d’économies d’eau dans le quotidien de ces lycées, mais également de déraccordement et d’infiltration sur parcelles des équipements qui sont encore trop souvent reliés à des réseaux soit unitaires soit séparatifs. Et à l’autre extrême, en interrogeant la direction du tourisme, elle porte l’appréciation sur la place de l’eau, le maintien de l’existence d’un tourisme lié à l’élément aquatique aux annexes hydrauliques et là, l’innovation est aussi un élément porteur. La Région a notamment porté une étude sur les algues vertes dans les lacs du Grand Est, pour aider le monde du tourisme à lutter contre l’eutrophisation et le développement d’algues. Enfin, il faut trouver le moyen de flécher et mobiliser l’ensemble des fonds européens au bénéfice de l’ensemble des parties prenantes de notre territoire sur la question de l’eau. J’anime un fonds interreg pour la nappe supérieure, où la notion de l’eau a été indiquée sur le Grand-Est comme étant l’une des priorités de ce programme. Le Grand-Est est une des régions qui va le plus souffrir des hausses de température dans les prévisions moyennes du GIEC et de Météo France et la résilience de la Région doit se construire en s’appuyant sur la chance qui est encore la nôtre d’être un château d’eau et qu’il s’agit de préserver.     Lors de la plénière institutionnelle avec les élus, à laquelle Madame Christelle LEHRY va participer, sur la thématique « l’eau et l’énergie ». « Quels sont selon vous les principaux acteurs et leviers à mobiliser pour justement relever les défis du changement climatique ? »   En établissant ma feuille de route, j’ai pu faire le constat qu’il y a toute une superposition d’acteurs qui ne sont pas nécessairement en responsabilité sur la totalité du cycle de l’eau. La ressource brute, on peut la suivre bien entendu et l’état est impliqué au titre de la mise en œuvre de toute un certain nombre de directives européennes, évidemment connecté aux producteurs d’eau potable, mais il y a encore une infinité d’acteurs. Nous nous sommes donc posé la question de savoir comment, face à cette superposition sans consolidation, transmettre de la donnée fiable, en particulier aux territoires ? La question de l’eau, je l’ai évoquée en termes de températures, va impacter nos populations d’un point de vue sanitaire en termes de surmortalité, mais elle va également impacter les transports car l’exutoire fluvial est fortement impacté par les étiages en particulier en été. Et dans la perspective de la disparition quasi-programmée d’un certain nombre de glaciers suisses qui nous alimentaient pendant l’été et qui garantissaient un niveau d’étiage satisfaisant, nous devons prendre les mesures pour agir. La Région connaît également des problématiques de production électrique, ne serait-ce que parce que les process de refroidissement des centrales en particulier nucléaires sont fortement compromis par des étiages trop faibles. Nous avons tenté une méthode pour réaliser un diagnostic de la totalité du territoire de façon macro, puis nous avons tenté de construire un modèle qui a isolé 8 à 9 situations typiques, toutes fortement renseignées en termes de quantité et de qualité, en termes de pression sur la ressource et ce dans une vision prospective. Nous souhaitons avoir la capacité de donner aux générations à venir la ressource telle que nous l’avons nous-mêmes reçue. Ca pose toutes les questions concernant la recharge de nappe, mais également de ne pas consommer cette ressource si précieuse.   Dans le même temps nous avons tenté d’évaluer pour chacune des grands problématiques un certain nombre d’enjeux : la santé, ou l’agriculture ; nous avons une Région où l’agriculture dite intensive est présente. Et nous avons tenté pour chacune de ces grandes catégories d’évaluer l’impact des évolutions s’agissant de l’eau. Une fois ce travail fortement illustré réalisé, nous nous déplaçons dans les territoires en provoquant des grandes conférences de l’eau avec l’ensemble des parties prenantes, où nous livrons notre analyse afin de les inviter à voir de quelle façon nous pouvons mettre collectivement en place un certain nombre de démarches.   Pour la partie recherche, nous mobilisons les grands acteurs de l’eau, qu’ils soient industriels ou publics pour les interroger sur les problématiques émergentes à leur niveau. Nous benchmarquons régulièrement nos voisins européens, qu’ils soient helvétiques ou allemands sur les normes qu’ils mettent en œuvre mais aussi sur les ambitions qu’ils portent. Les cinq dernières années ont été dominées en France par la prise de conscience qu’il y avait à la fois des pollutions historiques mais aussi des pollutions émergentes : bisphénol, microplastiques, antibiotiques... Certains de nos confrères européens mettent en place des stations d’épuration de 4è génération. Le Président de la République a porté il y a peu ses 59 points en évoquant la qualité des eaux résiduaires en sortie de station d’épuration, évoquant une problématique d’usages mais il y a également des notions liées à la santé, au sanitaire, aux impacts sur les environnements connexes.      

  L’événement territorial de la gestion de l’eau du Grand-Est revient les 21 et 22 Juin 2023 avec pour objectif de dynamiser la filière, assurer la promotion de ses acteurs et contribuer à une meilleure gestion de la ressource sur ce territoire.   ESPACE CONFERENCES Mercredi 21 juin 09h30 : Améliorer les rejets des entreprises : Les opérations collectives comme outil d’action Conférence pilotée par Eurométropole de Strasbourg 11h30 : La vulnérabilité de la Région Grand Est au changement climatique : on vous dit tout ! Conférence pilotée par la Région Grand-Est 13h30 : Le multi-modèles et l'IA pour modéliser l'évolution des ressources en eau Atelier présenté par AQUASYS, APRONA et UNIVERSITE GUSTAVE EIFFEL 16h30 : Plénière institutionnelle : Eau et Energie, réduisons la facture !   Jeudi 22 juin 11h30 : Eau et aménagement urbain, des choix gagnants Conférence pilotée par l’Agence de l’eau Rhin-Meuse   VILLAGE DE L’INNOVATION Mercredi 21 juin 9h30 : Conférence « Réinventer la Gestion de l'Eau : Plan Eau du Gouvernement » Présentation des points clés, mesures phares et solutions innovantes.   10h30 : Assemblée Générale HYDREOS 12h30 : Cocktail et Parcours Eau & Territoires : Déambulation des collectivités à la découverte des solutions innovantes des adhérents exposants. 14h : Présentation de l'Aquathon, le Hackathon de la filière de l'eau 15h : (horaire à confirmer) : Conférence « Eau dans le Grand Est » : Politique régionale, opportunités et solutions innovantes.   Jeudi 22 juin 9h : Petit déjeuner networking 9h30 : (horaire à confirmer) Conférence « Zoom sur les opportunités de financement des projets de l’eau nationales et européennes »   ESPACE CONFERENCES SCEDEC Mercredi 21 juin 14h30 : REP BÂTIMENT : Comment intégrer l’arrivée des nouvelles REP bâtiment ? Quid de la gestion des déchèteries ?   Jeudi 22 juin 9h30 : LE REEMPLOI : Comment favoriser le développement de l’ESS en Région Grand Est ? 14h : LES NOUVELLES MOBILITES, NOUVELLES ENERGIES : Comment gérer les nouveaux défis liés à ces innnovations ?  

  Mercredi 21 Juin de 11h30 à 13h Une conférence pilotée par La Région Grand-Est   Le changement climatique est un phénomène inéluctable, persistant pendant de longues périodes, dont les effets sur les territoires sont néfastes tant ils affectent de nombreux domaines : population, infrastructures, milieux naturels... Les pouvoirs publics se doivent de mettre en place des actions visant à réduire la vulnérabilité des territoires pour répondre à ce changement en atténuant notamment l’impact des activités humaines. Découvrez lors de cette conférence les résultats de l’étude menée par la Région Grand-Est afin de caractériser la vulnérabilité du territoire, améliorer les connaissances sur les impacts et les potentiels d’adaptation.   Intervenant : Lionel GRESSE, Chef du service eau et changement climatique, REGION GRAND-EST